Le Syndicat des Cirques et Compagnies de Création (SCC) organise un vaste mouvement de réflexion et d’échange autour du cirque et de notre profession.

Autour de prises de paroles d’artistes, plusieurs rencontres régionales ont lieu en 2016 et aboutiront à une conclusion avec l’ensemble de nos partenaires début 2017.

Les Etats Généreux nous permettent de partager entre professionnels et avec le public autour de nos pratiques et des formes diverses de notre art.

Le syndicat réaffirme plus que jamais son attachement à une politique publique en faveur de l’art et de la culture qui, dans le spectacle vivant, s’appuie sur les quatre piliers que ce sont le cirque, la danse, la musique et le théâtre.

Depuis sa création, la créativité, la solidarité, la diversité et la transmission, valeurs force du cirque, forment le socle sur lequel se fonde l’action du Syndicat. Il se revendique d’une économie solidaire où les salariés, qu’ils soient permanents ou intermittents, sont pleinement acteurs des entreprises et les premiers à contribuer à leur réussite.

Les compagnies sont la pierre angulaire de la création. Elles sont l’outil des artistes, leur consolidation est garante du développement d’un travail de recherche ainsi que de la maturation d’une écriture qui ne peut advenir que dans le temps. Le travail du syndicat et sa logique s’appuie sur ces convictions.

Préambule des Statuts du Syndicat des Cirques et Compagnies de Création


Nous proposons lors de ces états généreux de :

  • Récolter la parole, les idées et propositions des artistes et acteurs du cirque d’aujourd’hui sur différentes thématiques.
  • Faire un état des lieux de nos liens avec les lieux de création, de financements, de diffusion, les relations avec nos partenaires institutionnels, état, collectivités territoriales, et les autres acteurs de ce métier, programmateurs, dirigeantes et dirigeants de lieux, partenaires divers et variés.
  • Réfléchir et interroger sur la considération réelle du cirque dans le paysage culturel, sur les blocages qui font que le cirque est vraiment un parent (très) pauvre des financements culturels du spectacle vivant.
  • Interroger nos pratiques et montrer la grande diversité du cirque aujourd’hui, sa vitalité exceptionnelle en France et ses répercussions dans le monde.